Suriname : un Guide toujours d'actualité

 

Dans cette rubrique, vous trouverez les nouveautés ou actualisations de données publiées dans la dernière édition "Papier" du Guide Suriname.


Cette rubrique est le fruit de mes recherches mais c'est surtout vous, les lecteurs, qui pouvez m'aider dans cette démarche d'intérêt général en m'envoyant vos remarques, constatées au fil de vos pérégrinations guyanaises.

Une adresse obsolète, une prestation décevante, un coup de coeur à faire partager, envoyer moi un mail !

Les meilleures remarques se verront récompensées par l'envoi d'un guide du Suriname ou d'un exemplaire de la prochaine édition !

 

------------------------------------------------------------------------------

 

 Les Bonnes adresses à supprimer !

 

 

 

Mécontent OÙ MANGER À PARBO : Nous regrettons la fermeture de plusieurs restaurants. Merci de mettre à jour votre Guide en les rayant de la liste !

- Dumpling : Dr. J. F. Nassylaan

- Baka Foto : Enceinte du Fort Zeelandia

- De Optimist : Verl. Gemenelandsweg

- Cake Café : Entre la GuestHouses Pied-à-Terre et Greenheart Hotel, rue Costerstraat, ce salon de thé a fermé ses portes.

 


 Mécontent NOUVELLES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES AU SURINAME

 

La Carte touristique :
La carte touristique est à usage unique et pour une durée maximale de 90 jours.
Il vous suffit de présenter :

- Un passeport en cours de validité (6 mois de validité requise)
- Un paiement de 30 €. La carte s’obtient immédiatement au consulat de Cayenne, Saint-Laurent, Paris.

 Emporter votre carnet de vaccination Fièvre Jaune :
- indispensable depuis janvier 2016 !

 

 Taxi Parbo-Albina : UNE INFORMATION D'IMPORTANCE pour le voyageur souhaitant regagner Cayenne à partir de Paramaribo. Pour des raisons de circulation, tous les taxis se rendant à Albina sont désormais rassemblés à Drambrandersgracht. Ce lieu excentré est accessible par taxi-urbains, en quelques minutes.

Comme autrefois, pour les familles ou groupes, je vous conseille d’envoyer une personne sans bagage à ce lieu de rendez-vous, de choisir tranquillement son taxi et de rentrer à votre hôtel, avec celui-ci.
Autre nouveautés, jouez le jeu de la réglementation locale, en ne prenant que des taxis ayant le logo jaune VTPA (Visa Taxi Paramaribo-Albina) sur leur véhicule. Le tarif déc. 2016 est toujours de 70 SRD par personne, pour un véhicule plein. Si vous souhaitez partir, sans attendre, à seulement deux ou trois personnes, ce tarif sera majoré bien entendu.

 

 

Les Bonnes adresses à rajouter !

 

 

Sourire OÙ MANGER À PARBO : En revanche, on salue la création de nouvelles "Bonnes adresses" où l'on peut déguster une restauration de qualité, dans un cadre agréable !

 

- Buiten Gewoon : Bar - restaurant d'ambiance au fond de la plus sympathique rue (en latérite !) du vieux Parbo : Dr. J. F. Nassylaan - Tél : 597 850-0075.

 

 


 

- le Restaurant de Greenheart Hotel, est désormais ouvert aux non-résidents, du lun. au Vend. le soir uniquement, de 17h à 22H. 68, Costerstraat. Tél : +597 521 360


 


 

Sourire OÙ DORMIR À PARBO :

 

 

Sourire BONNES ADRESSES DE PARBO :

 

La galerie d’art Readytex située près du magasin d’artisanat du même nom affiche chaque mois de nouvelles créations. Sur trois niveaux, dans une remarquable maison coloniale rénovée, les artistes peintres surinamais sont à l’honneur. Ces derniers temps, les artistes Rinaldo Klas et Reinier Asmoredjo ont le vent en poupe. Une visite s’impose, ne serait-ce pour découvrir la rue Steenbakkerij, vue de l’élégant balcon du deuxième étage.

Ouvert du mar. au vend.8h-16h30. Sam : 8h30-13h30. Nocturne le premier jeudi du mois, de 19h à 21h. Angle Maagdenstraat/Steenbakkerijstraat. Tél : 42 17 50 - www.reaytexartgallery.com

 

 



L’office du tourisme de Paramaribo reste votre interlocuteur privilégié pour compléter le Guide Suriname 2015 / 2016. Son personnel compétent et sympathique saura vous renseigner sur les opérateurs agréés, susceptibles de vous accompagner en sites isolés ou pour connaître les spectacles et manifestations de la semaine.

Ouvert du lun. au vend. de 8h à 15h30. Attention, l’office de tourisme est fermé sam. & dim.

 

Sourire NOUVELLES BALADES AUTOUR DE PARBO

 

 

 

JODENSAVANA : C’est un ancien village d’immigrants juifs, chassés du Brésil par les Portugais. Le site n’a pas ou peu changé depuis l’édition papier du guide du Suriname 2015-2016. Néanmoins, depuis la construction d’un nouveau pont pour franchir le fleuve Suriname, certains éléments d’accès ont évolué.


Pour s’y rendre : Prendre le bus à la station Heiligenweg (derrière statue de M. Gandhi), direction Carolinaburg. Départ à 8H30 et arrivé vers 10 h à Redi Doti. Prendre son billet vers 8 h. Le retour à lieu le lendemain à 10 h vers Parbo. Pas de bus le jeudi.

Descendre à Redi-Dotie (Terre Rouge), village Lokono (Arawak) de 120 hab.. D’ici, ne pas rentrer dans le village, mais poursuivre à pied sur la piste principale sur 600 m (direction village amérindien Pierre Kondré). Un panneau vous indique le site sur la gauche. Rassurez-vous, hormis la piste, le reste du circuit est ombragé.

Pique-nique possible à l’entrée du site mais je vous encourage à patienter jusqu’au bord du fleuve où une table surplombe le fleuve.

Voir le Guide du Suriname, pour la présentation des lieux.

Ouvert 7j/7, de 9h à 18h. Ticket en vente sur place. 30 Srd /adulte et 15 Srd /-14 ans. (réclamer un ticket). Mr Sabayo, manager du site est joignable au 871 42 29 et peut vous proposer un guide pour la visite du site et du village. 75 Srd / groupe / 1 h 45 de circuit.


Ou dormir : Gîte d’Anita et Eddy Stuger à Redi dotie (3 chambres). Confort sobre et modeste mais accueil sympathique. Parle anglais. Je vous encourage à opter pour la pension complète, à savoir nuit en lit, le repas du soir (plat du jour unique), et le petit déjeuner.

Tarifs forts modestes : env. 14 €/pers. tout compris. Electricité seulement de 18h à 23 h mais en mai 2017, ce village devrait être raccordé au réseau. Prévoir d'emporter une moustiquaire de lit. Contact : Tel 887 72 94


Un lézard très fréquent dans les savanes de sable blanc du secteur : Tropidurus hispidus (Photo Erlan Sleur)


Aux alentours :

- En traversant le village de Redi Dotie, sur 1 km, vous atteignez le fleuve Suriname. Baignade possible mais courant dangereux.

 

Le site de baignade de Blaka Watra (photo Erlan Sleur)


Blaka Watra : un site de baignade situé à 7 km de Redi Doti. Site ombragé sur sable blanc. L’eau de la crique est véritablement orange pour devenir d’un noir intense dès que la profondeur s’accroit. La raison de la coloration de cette crique serait due à l’infusion des feuilles de la forêt environnante. L’entretien et l’accueil sont gérés par les amérindiens Lokono du secteur. Préférer les calmes journées de la semaine pour vous y rendre car l’affluence est excessive le dimanche (jusqu’à 4000 pers.). Tarif : 10 srd /person + 10 srd/auto. Journée+nuit en hamac : 80 srd/pers.

Eddy Stugger, aubergiste de Rédi Dotie et guide occasionnel du cimetière de Cassipora


Cassipora est le plus ancien des cimetières juifs du pays. Il est situé dans une forêt secondaire au coeur des savanes de sable blanc. Les plus anciennes tombes datent de 1666 et la plus récente date de 1873. Les inscriptions sont en Hébreu, portugais, espagnol, néerlandais. Particularité, il y a deux tombes en forme de prisme. Les gravures représentent parfois des arbres coupés d’un coup de hache : cela symbolise souvent que le défunt est mort jeune. Le site est peu fréquenté et la plupart des 216 pierres tombales gravées sont sous la végétation. Il est probable qu’une synagogue en bois y soit ici édifiée. Durant plusieurs décennies, il est possible que deux communautés juives distinctes aient vécues ici à Cassipora et à Joddensavana. Au 18eme siècle, celui-ci fut abandonné au profit de Joddensavana.

La visite de Cassipora n’est possible qu’avec l’aide d’un guide. Elle commence par une déambulation en voiture, dans un labyrinthe de pistes sur de belles savanes en sables blancs. Vous traverserez une multitude de petites parcelles plantées de chétifs ananas, mais qui ont la particularité de fructifier sur ce type de sol, pourtant fort peu nutritif. Il faudra alors 15 à 20 mois pour obtenir un ananas, de petite taille mais très savoureux. La période de vente est d’avril à juin. L’espèce « Stuger Pine Apple » a pris le nom du patronyme de notre guide car c’est sa famille qui l’a développé sur le marché surinamais.

Eddy Stuger, du gîte précité, ou bien un guide de Joddensavana, peuvent vous amener au second cimetière de Cassipora. (50 à 75 srd/groupe/ 1h45 de balade).

 

 Sourire SUR LA TOILE :

Pour Suites, le Web-magazine d'investigation de RFI : une infographie innovante qui présente le Suriname sous ses sombres aspects : Suriname et Cocaïne sur ce lien :

Bien entendu, le visiteur occasionnel ne soupçonnera jamais cette face cachée de l'économie au cours de sa visite. La vie à Paramaribo est véritablement sereine !

 

 

Monday the 26th.
Copyright

©

Template © Joomla Template